mercredi 7 janvier 2015

Lecon n°11 : Etre Charlie


Je n'avais pas prévu d'écrire, je n'ai même pas l'inspiration. La gorge serrée, les yeux vitreux, je lisais les articles affichant "attentats, Charlie, liberté d'expression, démocratie" en gros titre. Je n'ai plus eu envie de faire d'humour, je n'ai même pas eu envie d'écrire.

Alors j'ai d'abord essayé d'oublier. Mais rien n'y faisait, ces 12 victimes s'imbriquaient dans ma tête sans jamais la quitter. Ces 12 victimes ne sont pas qu'une effroyable atrocité, ils sont une atteinte à la liberté, à notre liberté, celle de l'homme.

C'était évident, j'avais besoin de crier ma peine, d'exprimer mon mal être, d'expulser ma tristesse. Alors, comme un rassemblement du cœur, comme un hurlement à la vie, j'ai retrouvé des milliers d'inconnus, place République, et ensemble, sans même se connaitre, nous avons affronté cette bataille. Car oui, la liberté des crayons est une bataille. Une bataille que nous ne perdrons jamais.

Écrire, c'est prendre le stylo qu'ils ont tenté de broyer, écrire c'est les fusiller en plein cœur, écrire c'est affronter avec force et sagesse. Alors, ce soir, j'écris sans joie, mais j'écris, pour ne jamais abandonner mon expression, aussi infime et futile soit elle. Et demain, après demain et encore après demain, j'écrirais, en ajoutant de l'ironie, de la dérision, de l'humour, du sexe, des blagues salaces,  pas drôles ou même religieuses. Parce que c'est ça, vivre. C'est oser être qui l'on veut, sans peur. Alors soyons-nous, soyez-vous, soyez Charlie. #jesuischarlie





2 commentaires: